Normes, trans-identités et inventions des sexualités, journée d’études du 29 novembre

 Amphi 8C – Hall C

16, rue Françoise Dolto 75013 Paris
M° 14 – Bibliothèque François Mitterand 9H00 – 18H00
Entrée libre

À partir de l’expérience trans-identitaire des parcours transgenres ou trans- sexuels, cette journée a pour but d’explorer et rendre compte des possibilités de création des sexualités et des identités. Les normes individuelles et collectives contraignent et rendent possible la construction de l’identité, le développement de la sexualité. Quand les conditions subjectives l’exigent, ces normes sont déplacées, réinventées pour soutenir un effort de dépas- sement, de transition, de création et de transgression. Tout ceci interroge les normes morales, sociales, les pratiques médicales, psychanalytiques ou philosophiques qui participent de facto de la limitation ou de l’innovation de ces figures contemporaines.

Cette journée s’inscrit dans le cycle «Normes, différences sexuelles et pratiques médicales» organisé par les laboratoires CRPMS (EA 3522, UFR d’Etudes Psychanalytiques, Université Paris Diderot-Paris 7), et SPHERE (UMR7219, CNRS – Université Paris Diderot-Paris 7). La 1ère journée (17 oct. 2014) avait pour thème «Construction de l’identité et différence sexuelle», la 3ème (2015) sera consacrée à «Médecine procréative, diffé- rences sexuelles et égalités des sexes».

Contacts : Vincent Bourseul vincent.bourseul@gmail.com et Marie Gaille mariegaille@yahoo.fr

Question recueillie par SOS Homophobie lors d’une intervention en milieu scolaire

Programme

9h00 Accueil
9h30 Ouverture – Vincent Bourseul, Facebook, Marguerite Duras et le BDSM 10h00 Présidente de séance – Laurie Laufer

Laurence Hérault, L’approche médicale de l’autopréservation du sperme des femmes trans entre convenance et identité
Geneviève Morel, Genre et interpellations

11h20 pause
11h50 Président de séance – Thamy Ayouch

Romain Weigert, Réassignation sexuelle chirurgicale : reconstruction ou esthétique ?
Karine Espineira, Processus croisés de genration et de dégenration des sujets trans dans les imaginaires sociaux et médiatiques

13h10 déjeuner

14h30 Présidente de séance – Catherine Desprats-Péquignot

Hélène Hazera, Bulent Ersoy la turque, Miwa la japonaise, deux cultures, deux chanteuses trans. Y a t-il une universalité trans ?
Sabine Prokhoris, Passages

15h50 pause
16h20 Président de séance – Alain Vanier

Marie-Pierre Pruvot, J’inventais ma vie
Arnaud Alessandrin, Psychiatrisation / Pathologisation / Médicalisation : où en est la question trans ?

18h00 conclusions – Alain Vanier Présentations

Arnaud Alessandrin, sociologue, Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux. Co-fonda- teur de l’O.D.T. (Observatoire Des Transidentités). Rédacteur en chef de la revue Miroir/Moirirs. Champs de recherche : sociologie du genre, de la santé et des discriminations.

Thamy Ayouch, psychanalyste, maître de conférence, Université Charles de Gaulle-Lille, CRPMS, Université Paris Diderot-Paris 7, professor visitante estrangeiro, Universidade de Sao Paulo.

Vincent Bourseul, psychanalyste, ATER, CRPMS, UFR d’Etudes Psychanalytiques, Université Paris Diderot-Paris 7. Auteur d’une thèse intitulée Clinique du genre en psychanalyse. Champs de re- cherche : normes, genre et psychanalyse.

Présentations (suite)

Catherine Desprats-Péquignot, psychanalyste, psychologue clinicienne, maître de conférence HDR, CRPMS, UFR d’Etudes Psychanalytiques, Université Paris Diderot-Paris 7. Co-responsable du groupe de recherches Pandora.

Karine Espineira, docteure en sciences de l’information et de la communication, chercheure associée au LIRCES, Université de Nice-Sophia Antipolis. Ses travaux portent sur la construction médiatique des transidentités. Elle est l’auteure d’un ouvrage intitulé La transidentité, de l’espace médiatique à l’espace public, paru en 2008. Elle est co-fondatrice de l’Observatoire des Transidentités et co-res- ponsable de la revue les «Cahiers de la transidentité». Elle est membre de la coordination internatio- nale Stop Trans Pathologization et membre de GATE Expert Group on ICD-10 revision.

Marie Gaille, agrégée et docteur en philosophie, directrice de recherche au CNRS, habilitée à dirigée des recherches, UMR Science philosophie histoire, CNRS – Université Paris Diderot-Paris 7.

Hélène Hazera, née en 1952 est devenue Hélène en 1973. Après cinq ans de prostitution elle entre à Liberation en 1978, comme journaliste, elle y reste 20 ans. Aujourd’hui elle se partage entre l’ac- tivisme trans, la lutte contre le Sida à Act Up-Paris (elle est séropositive) et un travail de productrice radio à France Culture autour de la chanson. Sans oublier toutes sorte d’activités culturelles comme ce feuilleton pour Yagg «salon de T» sur les artistes Trans.

Laurence Hérault, anthropologue, Pr. Aix-Marseille Université, chercheure à l’IDEMEC. Ses recherches portent sur les expériences transgenres.

Laurie Laufer, psychanalyste, professeure de psychopathologie, présidente du comité scientifique de l’UFR d’Etudes Psychanalytiques, responsable de l’axe de recherche Normes, genre et psychanalyse du CRPMS, Université Paris Diderot-Paris 7.

Geneviève Morel, psychanalyste à Paris et à Lille, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégée de l’Université (mathématiques), docteur en psychologie clinique et psychopathologie (Uni- versité Paris 7). Présidente de « Savoirs et clinique. Association pour la formation permanente en psychanalyse » et conseillère scientifique de la revue de même nom, Présidente du Collège de Psy- chanalystes d’A.l.e.p.h (Association pour l’étude de la psychanalyse et de son histoire).

Sabine Prokhoris, psychanalyste. Elle intervient également dans le champ chorégraphique, comme critique principalement.

Marie-Pierre Pruvot, « Je suis né(e) Jean-Pierre Pruvot le 11 novembre 1935 dans le village d’Isser, département de Grande Kabylie, en Algérie. » Dite Bambi, artiste meneuse de revue chez Madame Arthur et au Carrousel, devenue professeure de français dans un collège ; aujourd’hui, elle se consacre pleinement à l’écriture.

Alain Vanier, psychanalyste, professeur de psychopathologie, directeur du laboratoire CRPMS, UFR d’Etudes Psychanalytiques, Université Paris Diderot-Paris 7. Enseignant à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Romain Weigert, chirurgien des hôpitaux, praticien hospitalier, chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Ancien chef de clinique de l’université de Bordeaux. Ancien assistant des hôpitaux de Bordeaux. Membre de la société française d’étude et de prise en charge du transsexualisme. Membre de la société française d’étude et de traitement de la brûlure. Médecine subaquatique et hyperbare. Membre du groupe Transgender du CHU de Bordeaux. Membre de l’institut de reconstruction des organes génitaux externes du CHU de Bordeaux.

Une sélection de références bibliographiques des intervenant.e.s sera distribuée lors de la journée.

PROGRAMME_29_NOVEMBRE_2014